Les CMQ dans la région

Tous les articles (3)
  • Inauguration Campus Métiers & Qualification - Image Numérique et Industries Créatives

    1  -  Catégories :  Actualités CMQ INIC
    Publié le jeudi 10 décembre 2015 16:34 - Mis à jour le jeudi 10 décembre 2015 17:27

    Le 5 novembre 2015 a eu lieu l'inauguration du Campus des Métiers et des Qualifications - Image Numérique et Industries créatives au Lycée Jean Rostand de Roubaix en présence de :

     

    Jean-François CORDET
    Préfet de la région Nord Pas-de-Calais
    Préfet du Nord

    Daniel PERCHERON
    Sénateur du Pas-de-Calais
    Président du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais

    Luc JOHANN
    Recteur de l'Académie de Lille
    Chancelier des Universités

     

     

     

     

     

  • Etablissements labellisés CQM en Région Nord Pas de Calais

    2
    Publié le jeudi 10 décembre 2015 16:13 - Mis à jour le jeudi 10 décembre 2015 16:33

    A ce jour, le label « CMQ » (Campus des Métiers et des Qualifications) a été délivré par le(s) Ministère(s) de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la Recherche auprès de 15 établissements sur la région Nord-Pas-De-Calais, dans les secteurs suivants :

    Image Numérique et Industries Créatives

    Lycée Jean Rostand de Roubaix
    ESAAT de Roubaix
    Lycée le Corbusier de Tourcoing
    Lycée Louise de Bettignies de Cambrai

    Travaux Public

    Lycée Jean-Prouvé
    Institut professionnel Saint-Louis / CFA
    CFA BTP Nord - Pas-de-Calais
    Lycée polyvalent Édouard-Branly
    Lycée des travaux publics Jean-Bertin
    CFA de l'institut des services à l'environnement
    CFA académique et UFA privé
    Lycée Jean-Prouvé
    Institut professionnel Saint-Louis / lycée privé Hélène-Boucher
    Lycée Louis-Pasteur - lycée des métiers
    Lycée des travaux publics Jean-Bertin  - Lycée des métier

     

  • Le Campus de Bruay-La-Buissière : un nouveau pôle d’excellence et de formation aux métiers des travaux publics

    Catégories :  Actualités CQM Travaux Publics
    Publié le jeudi 10 décembre 2015 16:23 - Mis à jour le jeudi 10 décembre 2015 16:25

    Le Campus de Bruay-La-Buissière : un nouveau pôle d’excellence et de formation aux métiers des travaux publics

    Le lycée des métiers des travaux publics Jean-Bertin de Bruay-la-Buissière forme le pôle "nord" du Campus des métiers et des qualifications, nouveau site d’excellence et de référence nationale en matière de formation aux métiers des travaux publics.

    Ce Campus des métiers résulte d’une association étroite avec les partenaires institutionnels locaux et régionaux, les établissements du secondaire et du supérieur de l’académie, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), ainsi que l’établissement jumeau du LMTP de Bruayla- Buissière, à savoir l’école privée Eglefor, école de la profession située à Égletons en région Limousin. Ce dernier établissement constitue le pôle "sud" du Campus.

    Les projets pédagogiques développés et l’aménagement des structures (hébergement, internat, structures routières) sont financés dans le cadre du programme d’investissement d’avenir + validé en 2013. L’ensemble des opérations devra être terminé fin 2016 à la date d’échéance du programme.

     

    Quelques repères démographiques et économiques

    La population de la région Nord - Pas-de-Calais, qui s’élève à environ 4 millions d’habitants en 2008 ( quatrième rang national), demeure l’une des plus jeunes de France, avec près de 40 % de moins de 25 ans.

    Le taux de chômage de la région est l’un des plus élevés de métropole et la situation est difficile surtout chez les jeunes, avec un taux de chômage des 15-24 ans de près de 10 points supérieur à la moyenne nationale. Le marché du travail régional est donc encore difficile et particulièrement défavorable pour les jeunes actifs.

    La région reste aussi confrontée à un enjeu de renforcement du niveau de qualification de sa population, bien que la situation se soit beaucoup améliorée ces dernières années. Le niveau de qualification reste inférieur à la moyenne nationale et la région dénombre 6 000 jeunes qui sortent chaque année du système de formation sans qualification reconnue, justifiant la lutte contre le décrochage scolaire comme l’un des enjeux majeurs en région.

    État des lieux et besoins du territoire en matière de travaux publics (TP)

    Le secteur des travaux publics a connu une croissance exponentielle dans les années 2000 et ses prévisions de croissance restent positives malgré la crise. Les besoins en rénovation et construction d’infrastructures de transport et réseaux demeurent importants, comme l’attestent les projets du Grenelle de l’environnement (LGV, Canal Seine-Nord, transports propres, etc.), et la France est le premier exportateur de TP dans le monde.

    Secteur traditionnellement employeur et "en tension", le secteur des TP affiche donc de forts besoins en main d’œuvre :

    • un besoin structurel de renouvellement et de rajeunissement de sa main-d’œuvre (la profession doit recruter 10 000 jeunes par an d’ici 2017 pour faire face aux départs massifs à la retraite)
    • un besoin de renforcement des qualifications et d’adaptation des compétences pour accompagner l’évolution des métiers (nouvelles technologies, numérisation, priorités environnementales)
    • des besoins conjoncturels qui restent importants au vu des perspectives de croissance et qui portent tant sur les postes d’encadrement que, surtout, sur les postes d’ouvriers qualifiés

    383 entreprises ayant une activité de travaux publics ont leur siège dans la région Nord-Pas-d-Calais (550 établissements au total). Le secteur emploie 16 500 personnes, dont 11 500 ouvriers (soit 70 % des effectifs). Ces ouvriers sont majoritairement qualifiés (56 %), voire très qualifiés (18 %).

    Sur ces 16 500 emplois, 11 000 salariés occupent des métiers de production, 3 350 de support technique et d’encadrement et 1 650 ont des emplois administratifs, commerciaux et de direction (chiffres de 2009 - SIPE). D’autre part, il ne faut pas oublier les salariés des entreprises de travaux publics ayant leur siège en dehors de la région. On peut raisonnablement estimer à 22 000 personnes le nombre de salariés des travaux publics travaillant dans le Nord – Pas-de-Calais.

    Les travaux publics de la région sont également utilisateurs de l’intérim, même si la tendance est à la baisse : en 2008, 2 270 emplois intérimaires équivalents temps plein ont été mobilisés dans le secteur.

    L’âge moyen des salariés est de 40 ans. Le vieillissement de la main d’œuvre nécessite de recruter pour en satisfaire le renouvellement.

    Contexte du lycée des métiers et des travaux publics de Bruay-la-Buissière

    Le Campus des métiers et des qualifications du lycée des métiers des travaux publics (LMTP) Jean-Bertin est localisé physiquement dans la commune de Bruay-la-Buissière, l’une des deux villes centre de la communauté d’agglomération de l’Artois (Artois Comm), en région Nord – Pasde- Calais. Il se déploie toutefois sur un périmètre stratégique plus large.

    Au niveau régional, il sera le projet phare en lien avec le pôle d’excellence régional BTP mis en place par la région Nord - Pas-de-Calais en 2010, qui fédère les acteurs institutionnels, de la formation/ recherche et de la profession du BTP, afin de favoriser l’innovation et le développement technologique dans la filière. Ce pôle accueille des acteurs majeurs de la formation-recherche dans ce secteur autour du LMTP de Bruay-la-Buissière : l’université d’Artois de Béthune (IUT et faculté des sciences appliquées), les acteurs de la recherche spécialisés dans l’habitat, les infrastructures durables et les nouveaux matériaux (dont notamment le Laboratoire génie civil et géo-environnement (LGCGE), plus grand laboratoire régional, ainsi que deux fleurons du transfert de technologie (CRITT M2A et CREPIM).

    Au niveau national, le projet se déploiera dans le cadre d’un partenariat innovant avec les établissements privés d’Églefor situés à Égletons en région Limousin. Le Campus se déploie sur une emprise foncière importante, d’un seul tenant, où il dispose de divers outils pédagogiques qui font sa spécificité, dont des ateliers de manœuvre, un parc d’engins et plus de 80 ha de terrains pour l’enseignement pratique sur des chantiers reconstitués. Il dispose aussi de structures d’accueil adaptées à un public en partie très captif, avec deux internats et un équipement de restauration avec cuisine de production qui peut assurer jusqu’à 1 600 repas / jour.

    Il constitue un vivier essentiel de main d’œuvre et de compétences d’où le très fort soutien de la profession à ce projet de développement Ce positionnement unique lui assure un potentiel important d’apprenants (l’aire de recrutement est largement nationale) et des perspectives de développement à l’échelle internationale, la France étant le seul pays à avoir développé une offre de formation dédiée aux métiers des TP.

    Surtout, dans la région Nord-Pas-de-Calais qui connaît des difficultés particulières en matière de chômage, le Campus permet de favoriser l’accès des jeunes à l’emploi à travers l’élévation du niveau des qualifications, en contribuant à lutter contre le décrochage et en favorisant l’insertion professionnelle.

     

    source : http://www.education.gouv.fr

Trier par
Catégories
Auteurs
Aucun auteur